MECANISMES COURANTS DE GESTION EMOTIONNELLE

MECANISMES COURANTS DE GESTION EMOTIONNELLE

By October 3, 2016 Uncategorized No Comments

A continuation, quelques mécanismes de gestion émotionnelle qu’il est intéressant de connaître…

SUPPRESSION
De manière consciente, nous ne voulons pas être dérangés par nos sentiments et de toute façon nous ne savons pas quoi en faire. Nous essayons de fonctionner du mieux possible ainsi.

RÉPRESSION
De manière inconsciente, nous réprimons un sentiment lorsqu’il provoque en nous tant de culpabilité ou de peur que nous ne pouvons ni l’affronter. Il est lancé à l’inconscient dès qu’il menace d’émerger. Dans le temps, diverses tactiques seront adoptées par notre système pour s’assurer que ce sentiment reste bien éloigné de notre conscience: parmi elles, la négation et la projection, qui vont de pair. En conséquence de la culpabilité, ou peur, que nous ressentons, nous réprimons ces sentiments en nous et procédons à leur négation. Au lieu de le sentir, nous le projetons sur le monde et ceux qui nous entourent. Pour renforcer ce mécanisme, même l’interprétation rationnelle des évènements sera déformée et adaptée pour justifier notre fuite du sentir.

EXPRESSION
Par ce mécanisme, le langage corporel canalise, verbalise ou affirme la sensation. L’expression des émotions désagréables permet d’évacuer uniquement la juste pression interne pour que le reste de la sensation puisse être réprimé. C’est important de le souligner car dans notre société beaucoup de personnes croient que le seul fait d’exprimer ses sensations permet de les libérer. Les faits démontrent le contraire: en effet, l’expression d’un sentiment tend à le propager et à lui donner plus d’énergie. De plus, nous libérons seulement une partie, le reste étant réprimé et mis hors de la conscience.

ÉVASION
C’est esquiver des sentiments par la diversion: rationalisation systématique et extrême, drogues, manger de manière excessive, parler, acheter, travailler, les jeux de hasard, enchaîner les relations et/ou les relations sexuelles, internet, envoyer des messages, etc…qui sont autant de manières d’éviter de sentir nos émotions désagréables, ces dernières étant très peu acceptées dans notre société. D’ailleurs l’évasion est un mécanisme socialement toléré, qui peut aussi devenir une addiction: plus nous la pratiquons, plus nous dépendons d’elle. En quelque sorte, nous sommes désespérés pour continuer d’être inconscients, et terrorisés par l’idée de nous confronter à nous mêmes.

Beaucoup de ces mécanismes sont évidemment erronés, stressants et inefficaces: ils requièrent une grande quantité d’énergie pour maintenir le contrôle sur la pression croissante des sentiments réprimés.

Hawkins propose une gestion alternative plus saine: voir La technique du lâcher prise.

Sources et bibliographie:
“Let it go” de D.R. Hawkins.
“Le courage d’aimer” de Stephen Gilligan.

Leave a Reply