Running, yoga et méditation: pour quoi faire?

By April 29, 2018 Uncategorized No Comments

Pourquoi introduire la marche consciente, le running et/ou le yoga + méditation dans mes processus de Coaching?

Le Coaching est une méthode que vise le développement des talents de la personne, en plus de la réalisation des objectifs personnels qu’elle se fixe. Utilisant le dialogue Socratique, le Coach accompagne son client à mieux se connaître et à percevoir de nouvelles possibilités, interprétations, visions et actions, dans le but d’obtenir des résultats différents.

Le Coaching se base en grande partie sur la conversation, dans laquelle le mental est très sollicité. Après avoir passé quelques années à travailler sur cette base, dans des espaces fermés comme une salle, un bureau, et en position assise/immobile avec mes clients, j’ai pris la décision d’introduire:

  • Un travail sur le corps au travers du running, marche consciente et/ou yoga.
  • Puis un travail plus profond sur l’esprit, au travers de la pratique de la méditation.

De cette manière, le travail réalisé avec mon client est global, intégrant et impliquant le corps et le mental.

L’objectif de Cristina: “Reprendre confiance en moi”

 

La confiance en soi est un sentiment global, qui implique l’intégralité de l’être. Avec Cristina, en plus d’un travail mental par le biais de conversations pour identifier les barrières internes qui l’empêchaient de connecter avec la confiance, nous avons réalisé des exercices d’activation et de conscience du corps (marches conscientes, étirements). Au travers de ces derniers elle a pu s’observer dans le mouvement, expérimenter, jouer, et surtout reprendre contact, sentir, ressentir …chose qu’elle disait avoir «oublié». Son rapport au corps était plus lié au pragmatisme qu’au plaisir, et elle me commentait l’avoir réduit à n’être qu’un «véhicule». Utilisant le mouvement comme outil de connaissance de soi, Cristina a repris possesion de son corps et travaillé pour lui porter un regard bienveillant.

 

L’objectif d’Albert : « Être en paix avec moi-même »

 

Albert arrivait avec un travail à faire sur l’image qu’il avait de lui même, d’estime de soi et de réconciliation avec son parcours de vie. Ne pratiquant aucune activité physique au moment de commencer son processus, je l’ai accompagné à courir petit à petit. Reprenant confiance en son corps au travers de l’exercice, il s’est facilement devenu indépendant et a commencé à sortir courir seul. Ceci a activé son processus de changement en lui redonnant très vite confiance et amélioré la perception qu’il avait de lui même à ce moment là.

Très conscient de la partie «sombre» de son parcours, nous avons fait un gros travail d’observation de son dialogue interne par le biais de la méditation, suivi d’un travail de recadrage de ses perceptions. Je l’ai accompagné à connecter avec une redéfinition de «qui» il voulait être”, et avec les valeurs qui allaient le guider dans la «deuxième partie de ma vie» , disait-il. Lorsque je lui ai demandé «que retiens-tu de ce processus, Albert», il m’a répondu «je retiens que la paix nait de la cohérence intérieure et extérieure».

L’objectif de María: «Être avec mes enfants quand je suis avec mes enfants»

 

L’objectif de María était très lié à celui d’apprendre à concilier les responsabilités qu’implique son poste de travail, avec son rôle de maman. «Ce n’est pas parce que je sors du travail que j’arrête de travailler: même l’après-midi, je pense à mes clients, aux choses que je dois faire…c’est comme si je travaillais 24/24h. Et quand j’arrive à la maison, je suis si prise mentalement que je n’ai plus de patience avec mes enfants», me confiait-elle lors de sa première séance.

Après avoir réalisé un premier travail émotionnel, nous avons introduit peu à peu le running dans nos séances. D’abord 10 minutes, puis 15…commencer nos séances de cette manière l’aidait à déconnecter en plus d’évacuer le trop plein émotionnel qu’elle accumulait tout au long de sa journée. Avec mon aide, María a appris à se servir de l’activité physique pour évacuer les tensions, lâcher prise, prendre soin d’elle au niveau émotionnel. Bouger est devenu pour elle un véritable outil de gestion émotionnel, en plus d’être devenu un moment de plaisir et un moment «à elle».

Parallèlement, nous avons réalisé un travail de gestion mentale avec la pratique de quelques techniques de méditation, au travers desquels elle appris à mieux gérer ses pensées, et surtout à décider oú diriger son attention. En gagnant en connaisance d’elle même, de son corps et de son esprit, María a très vite intégré des techniques efficaces pour atteindre son but: être présente à ce qu’elle fait.

En résumé! 😀

 

Running, yoga et méditation sont plusieurs outils qui accélèrent et approfondissent mes processus de Coaching.

Dans mes séance j’utilise le running non pas pour nous entraîner pour faire une course, mais comme outil de libération émotionnelle et de connection avec le propre corps. J’accompagne la personne à connecter avec la partie plaisir : si on expérimente, si on cherche, on trouve ! Beaucoup de mes clients ne courraient pas jusqu’à maintenant et aujourd’hui y trouvent du plaisir.

La pratique de la méditation est purement pratique dans mes séances. Chacun à leur manière, mes clients apprennent à sortir des pensées en boucles, laisser passer les pensées récurrentes, stériles et intrusives,. Ils apprennent à diriger leur attention là où ils ont décidé.

 

Lire aussi Running&Coaching: c’est ça!

Leadership is freedom !

 

*Ces 3 histoires sont tirées de processus réels, les noms étant été changés pour préserver la confidentialité.

Leave a Reply